Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Marathon de Nice 2009

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Marathon de Nice 2009 le Ven 13 Nov - 15:34

Vos petits mots par mail sont tous aussi beaux les uns que les autres. Touchants, émouvants …
Ils nous racontent un petit bout de vous, un instant, un sourire, une seconde de ce que vous avez vécu ce dimanche 08 novembre 2009.Tous ces merveilleux souvenirs de partage, d’unisson autour de cette formidable épreuve qu’est le marathon, cette aventure humaine…Cette formidable Aventure Humaine !!!!
Ce défi… !!! Votre défi … !!!
Mais pour l’avoir vécu, encore une fois, rien n’est plus beau que de voir vos visages à quelques centaines de mètres de la ligne d’arrivée. Ils s’illuminent de mille lumières, de mille feux…
Enfin, le doute s’estompe, la peur de ne pas finir s’évapore. Les douleurs se camouflent momentanément derrière la joie et le bonheur, conscient que chaque foulée vous rapproche du but ultime. Vous vous rendez compte, fugitivement que, vous venez de parcourir la distance mythique … ces fameux, … 42 Kilomètres et 195 mètres. Vous rentrez dans la légende …
Ce projet qui quelques heures avant, vous semblait encore irréel … se matérialise …
Alors les yeux brillent, brillent d’étoiles, … de larmes de douleurs et de joie…Les encouragements vous dopent …vous êtes Magnifiques … Votre exploit est grand … Vous êtes grands… Vous êtes … Vous êtes MARATHONIENS !!!!
Et ce moment là, est : indéfinissable …Il est tous vos mails réunis, votre joie, vos sourires, vos espoirs, votre histoire, vos doutes, vos douleurs, vos pleurs, votre bonheur …, … Il est : cette expérience unique, unique d’amitié … que vous m’avez donné de partager avec vous …
Oui, vos mails sont beaux, vos messages, vos mots sont émouvants, et vous lire me replonge dans cet instant … mes vos visages de marathonien le sont encore plus … vous êtes superbes !!! Vous étiez super ce dimanche 8 novembre 2009… Bravo à tous, je suis si fier de vous, je suis fier pour vous … Christine, Sandrine, Marie-Thé, Patricia, Chadia, Claudine, Jean-Yves, Gilles, Pierre (« le moyen ») Marc, Alain, Pierre, Jean-Claude, Denis et Gégé … Quelle équipe !!!!
Maintenant, vous êtes sur votre nuage, vous flottez dans les nimbes de l’après marathon … Profitez de cet instant, de ces quelques jours … Vous êtes les meilleurs … !!!!
Mais peut-on parler d’équipe sans parler de ceux qui étaient là pour vous ?? Rien que pour Vous …
En effet, vous l’avez tous noté : la présence de votre fan club … Oui, il est fidèle au rendez vous !!! Quelque soit le lieu, le temps, toujours aussi motivé de transmettre sa joie et ses encouragements.
On entend, au loin … une cloche …, une voix, …, oui, on connait, on reconnait … !!! C’est Isa, Marie-Christine, Martine, Karine, Véro, Chantale, Sabine, Rachel, Amar, ou Thierry … Leurs encouragements s’amplifient quand ils voient passer l’un des nôtres … Ils sont formidables de patience, d’humour et de courage. Ils sont prêts à passer des heures par simple amitié ou par amour … Ils attendent déjà, le prochain « Corbasien » … Et leurs encouragements vont droit au cœur … Et touchent même les inconnus qui courent devant eux, qui n’ont pas cette chance d’avoir dans leur entourage une telle dévotion et un tel respect de ceux qui foulent le bitume … Quelle équipe là aussi !!! Bravo à vous tous …
Je suis entre le 27 et le 28 ième kilomètre, le temps est idéal pour courir, du monde sur le bas coté …Un peu timide, c’est vrai !!! Il faut dire que nous sommes dans un quartier très huppé …Karine, Rachel et Amar commencent à s’installer … L’endroit est stratégique, emplacement choisi avec soin, pour voir arriver nos coureurs de loin et pouvoir s’élancer rapidement sans les retarder … Une fois bien en place … C’est le feu … Les gens timides du début, se mettent à hurler aussi fort que nous …Le sifflet de Rachel, nous rend sourd, on hurle encore plus fort … !!!!Un appel de Pierre …le 25 ième Kilomètre est franchi … Ce coup-ci, c’est l’incendie … Jean Claude passe devant nous, puis Denis et Gégé … Notre groupe s’enflamme …Le chrono de ma montre enclenché depuis le matin 8 heure me renseigne … Très vite Pierre arrive, il faut que je le suive au train …un petit bisou à Rachel …je quitte notre emplacement … j’entends encore quelques dizaines de mètres leurs encouragements …Puis c’est le silence de la course qui plombe les clameurs…Pierre est en forme. Il est dans les temps qu’il s’est fixé… C’est super !!! Au fil des kilomètres, les douleurs arrivent, les crampes, il faut parler, encourager …mais pas prendre la tête !!! Matériellement, j’essaie d’anticiper ce dont il a besoin … Eau, éponges quelques conseils … Il a mal, je le sais !!!Cela me serre le cœur… Les kilomètres passent doucement, Il a très mal …maintenant !!! C’est ça aussi la réalité d’un marathon …Il faut gérer la douleur, les kilomètres qui n’en finissent pas,…, il le fait parfaitement …
Pris dans la tourmente, je l’encourage …Mais qui suis-je face à la douleur, aux crampes, à la fatigue,…, ? … Comment faire pour que son marathon, ce pourquoi il s’est entrainé soit …
plus doux … ? Cela me replonge quelques semaines auparavant à Millau ….
On retrouve Marc et Amar et on va les suivre à quelques dizaines de mètres pendant plusieurs minutes puis ils seront avalés par la foule …Marc est super aussi, en pleine forme, pour une première, c’est réussi !!! …Alain nous double, encouragements …Je suis super content de le voir …un œil sur ma montre, Waouh !!! Je pense que ce ne sera pas le dernier marathon de notre président …Il est super bien, aucune souffrance n’est révélé dans sa foulée … Il est super régulier … Quelle classe … Il est dans les 4 Heures … son objectif et son pari sont réussis: « j’arrête de faire des marathons, si je fais plus de 4 heures !!! »… Alors mon Alain, c’est quand et où … le prochain ????
La douleur, non, …, les douleurs …crampes, jambes dures … tous le corps est soumis à rude épreuve…La tête n’est pas épargnée, il faut lutter, …, les kilomètres s’égrainent … Pierre se transforme en … Monsieur Courage. Il gère ….
Le mur est passé !!!!Oui, Monsieur Courage, …, le mur, tu l’as passé, franchi, …, grâce à ta détermination. Je le sais maintenant, tu seras sur la ligne d’arrivée et tu bâteras ton record. Chapeau bas Monsieur Courage …quelle leçon !!!On aborde la croisette … tu accélères, …, c’est fou !!!
Le 42 ième kilomètre est franchis, tu finiras Pierre, les 195 mètres, au milieu d’une foule qui t’encourage, pour retrouver ta petite famille … Bravo …
Je repars à la rencontre de l’un d’entre vous. J’aimerai partager un moment de votre marathon, comme je l’ai fait avec Pierre.
Je retrouve Chadia … on échange quelques mots … « … mal aux jambes !!! Je vais m’écrouler …» Elle me dit ça avec un sourire … « Le sourire de Chadia » … est toujours présent, quoiqu’il arrive, même après avoir parcouru plus de 41 km … C’est fou !!!Cependant, je ne l’écoute pas, …, Je sais qu’elle confirme encore son temps sur cette épreuve … Son souhait, elle le réalise … je cours les derniers mètres de son marathon avec elle, quelle chance … « … non Chadia, tu ne t’écrouleras qu’après avoir franchi la ligne d’arrivée … »…
Parait-il que les fauteuils roulants de Cannes ne sont pas confortables … ?

Je crois que c’est Pierre, que je vais apercevoir par la suite, mais l’ordre n’a pas vraiment d’importance, aujourd’hui, seuls ces merveilleux instants de bonheur, que j’ai eu la chance de partager avec vous sont gravés à jamais dans ma mémoires. Et Pierre, à lui aussi ces petits yeux malicieux qui brillent …malicieux … Et oh, combien malicieux … !!! (Je ne peux, bien sûr, pas tout raconter ….) Il est là, magnifique sur la Croisette. Et son exploit est grand… pour son premier marathon. Instant féerique, la foule scande son prénom … Et sa petite Martine est là …Que de joie !!!!
Je repars, …, et je croise, le temps d’un instant perdu au milieu de la foule, le regarde de Sabine … Je sais qu’elle est partagée entre la joie, pour Gilles qui termine son premier marathon, et la tristesse de ne pas pouvoir fouler elle aussi, cette fameuse Croisette. …C’est dur, très dur à vivre. Terrible frustration…que d’être blessé à quelques jours de l’épreuve … Ce marathon était à ta porté, ton entrainement était exemplaire … Le prochain sera le tient … Et beaucoup le feront pour toi, t’accompagneront, t’encourageront … !!!! Je sais que tous ont eu une pensée pour toi en ce dimanche entre Nice et Cannes…Tu le sais aussi … Mais c’est trop dur … Je te comprends tant !!! Tu es triste … Sache que notre cœur t’entoure de toute notre amitié …
D’ailleurs celui qui a le plus pensé à toi sur ce marathon et les jours qui l’ont précédé, j’en suis sûr : c’est Gilles … Et le voila qui arrive …Les derniers mètres seront difficiles, je le rencontre : il court très prêt du trottoir …C’est une posture qui ne trompe pas … Je l’observe. Il souffre, il souffre terriblement et ça, au moins, depuis le kilomètre 25.S’il n’a pas abandonné, c’est pour lui, mais aussi pour toi Sabine, il n’en n’avait pas le droit … Il a mal … Mais, il s’accroche et serre les dents … Il finira après des dizaines de kilomètres de souffrance … Je suis certain, qu’il t’a dédié son premier marathon…
Je repars … J’entends « vous l’avez fait combien de fois le marathon … ???» Cela me fait sourire … Je ne l’ai pas fait physiquement, mais je l’ai fait dans ma tête plusieurs fois avec vous … Je vous en remercie … Je vie ma passion à travers vous … Je suis content !!!
Je vois arriver Claudine et Marie-thé …Heureuses …Un sourire magnifique !!!!Comment peut-on encore sourire après 42,195 km ????J’encourage, …, je cris, le terme est plus juste …j’ai plus de voix !!! Mais je continue, car je sais qu’elles : c’est les jambes qu’elles n’ont plu … Et pourtant … Elles ont souffert comme les autres coureurs qui les entourent, qui se retournent et les laissent doubler … Mais elles ont le sourire en plus … Ah, les filles, vous êtes une joie permanent, nos rayons de soleil …
Un coup de fil de Gégé, il a passé la ligne d’arrivée depuis plusieurs minutes, … content de son marathon …Il le peut !!! Car en plus de bien avoir géré sa course ; il signe un bon temps. Maintenant, il redevient humblement, Coach et, Il réceptionne ses petits protégés … Formidable !!! J’ai des nouvelles de Denis, Jean-Claude, Marc, Alain …
Je vois arrivé de loin un duo … Je reconnais leur foulée … Leur détermination, leur volonté … leur façon de s’imposer sur le bitume. Non, je ne me trompe pas !!! Sandrine et Rachel arrivent à leur tour … Sandrine est radieuse … Elle ne montre presque aucune fatigue … Leur rythme s’accélère. Elle transmet sa joie avec une telle force que la terre entière pourrait en être arrosée … Moment d’émotion … de bonheur. Dans son regard, il y a de la fatigue que l’on perçoit à peine, et, de la joie … beaucoup, énormément !!! Les larmes montent vite … Oui, Sandrine, tu viens de boucler ton premier marathon … Tu as le courage d’accélérer !!! Inoubliable … !!!!
Patou est là … J’en aurai mis ma main à couper … Les deux, même … Je suis content pour elle !!! Je sais qu’elle était blessée … Mais elle est courageuse. Quelle pugnacité !!! Elle a pris sur elle de partir qu’en même. Avec le doute de ne pas aller jusqu’au bout … Mais je savais, au fond de moi, que je te retrouverai sur la Croisette … Elle finit sa course en toute « discrétion », c’est ce qu’elle aimerait …, Mais non !!! Heureusement, que la foule est là … Que son fan club est là pour hurler … se retrouver à Cannes, c’est un exploit … On fait un maximum de bruit !!!! Ne sois pas modeste, Patou. Tu viens de réaliser un exploit, le même exploit, que les centaines de personnes qui vont franchir ce matin cette ligne d’arrivée … Bravo ….
Jean-Yves débouche sur cette longue ligne droite … libératoire … Il est en forme …Marre surement …mais il ne le fait pas voir. Il court, comme à son habitude, léger …heureux d’être là …Tel un petit pinçon … au début du printemps !!!Enfin, je n’ai jamais vu un pinçon qui à fait 42 km, mais c’est l’image qu’il me donne… Et, les volatiles peuvent être fier de lui, il les représente superbement bien … Je suis content de courir à se cotés … Il finit lui aussi magnifiquement sa course …
Coup de fil d’Hervé, il est à des centaines de kilomètres de là et pourtant en quelques mots échangés, j’ai l’impression qu’il court à coté de moi. C’est des mots chaleureux, réconfortants, paternalistes. Il me pose des questions en bon coach sur l’épreuve … Je lui résume la course de chacun … Il est content pour tous…Très vite je suis obligé de raccrocher … Le direct oblige …
Je vois Christine…. Les derniers kilomètres sont difficiles …Elle est entourée d’une escorte …bruyante, déchainée… Corbas Running est là, en nombre… !!! De mémoire de Cannois, personne n’avait vu cela …Même pendant le festival … La foule indisciplinée reforme une haie …d’honneur !!!!Si Christine n’est pas devenue sourde, à ce moment là, c’est qu’elle reportait toute son attention et ses forces sur sa foulée…Les bruits et les encouragements vont pourtant la transformer …L’envie d’en finir aussi …probablement !!!! (ou de nous fuir, on lui demandera …) ….Mais en quelques dizaines de mètres, elle se transcende … Elle va chercher ses dernières forces … Peut-on en avoir encore au bout de tant de kilomètres d’effort ? Elle accélère !!! A peine croyable … La fatigue l’accablait, il y a quelques minutes … Un miracle … Elle accélère et finira en sprint … Miracle… Miracle de l’amitié …miracle du marathon … miracle de Corbas Running … Bravo en tout cas ….
Félicitations à tous, merci encore pour ces merveilleux moments … vous êtes tous formidables !!!

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Marathon de Nice 2009 le Sam 14 Nov - 0:47

Magnifique ce récit mon Gégé ! I love my coach !!!

Rachou

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Marathon de Nice 2009 le Sam 14 Nov - 20:45

RV69

avatar
Admin
Tout est dit mon Gégé. Avec Gégé 2 et Marie Thé, vous pouvez être fiers de vos coureurs et de votre préparation.

Voir ses coureurs réussirent le challenge qu'ils s'étaient fixés, est un superbe encouragement pour tous les entraîneurs Wink

Encore bravo à tous et j'ai aussi une grande pensée pour Sabine qui doit ronger son frein de ne pas avoir pu courir ce marathon.

Soigne toi bien et reviens nous en pleine forme Smile Des marathons, il y en a encore plein à venir et avec la joyeuse équipe de Corbas Running :"You'll never run alone.." Laughing

A bientôt,

Hervé

Voir le profil de l'utilisateur http://corbasrunning.forumactif.org

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum