Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

marathon du beaujolais

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 marathon du beaujolais le Mar 1 Déc - 21:18

doboulet


Invité
Comment m'a pris l'envie de faire ce marathon si répute pour sa convivialité mais aussi pour sa difficulté (470 m de dénivelé en montée et 360 en descente ), jamais plat et avec des descentes dans les caves par des escaliers ???

un défi … une envie de faire quelque chose qui sort de l'ordinaire à la suite d'un week-end aux 100 km de Millau. Voir mes amis aller au delà de leur limite, franchir la ligne d'arrivée pour réaliser un de leurs rêves les plus fous. Je l'ai vécu en tant que suiveur mais ça m'a redonne des envies en tant que coureur ! Je ne vais pas attendre le marathon de paris en Avril 2010. trop long à attendre. Je viens de faire le semi de Lyon en 1H56 (mon meilleur temps, soit 22 min de mieux que l'année dernière) sans réelle préparation. J'ai envie de faire plus, les défis, j'adore les surmonter, quand on les réalisé, on a une telle satisfaction et fierté de soi-même !! il m'en faut un. En plus, je viens d'apprendre le décès d'un membre de la famille, ca me fait un choc, la vie donc ma décision est prise : il me faut un marathon. J'en parle avec un copain (Patrick) qui a déjà réalisé le marathon du beaujolais et me raconte son marathon. Ca me donne des envies , ça me trotte dans la tête. Je regarde sur internet et il est encore possible de s'inscrire. Mais pas possible de faire ce type de marathon (festif et déguisé) toute seule. Il me faut un partenaire de fête ! Je demande donc tout naturellement à Guillaume , mon copain. On n'est pas ensemble depuis longtemps et mais on se connait depuis presque 15 ans. Il a déjà fait le marathon de paris en 2008 et s'est inscrit pour celui de 2010 avec moi; on devait faire des grosses rando dans le massif du Mont blanc en aout dernier (annulé pour cause de grippe A) donc je sais qu'il est sportif et qu'il aime ça. Nous sommes le 30 septembre et c'est le dernier jour pour les inscriptions (après c'est plus cher et je dois faire attention à ne pas dépenser trop) donc je le saoule toute l'aprem par mail pour le motiver. Il faut s'inscrire avant minuit !! pas le temps de trop reflechir et finalement, c'est bon, on s'inscrit à 21H. Je suis super contente, j'ai deja complètement la tète dans ce marathon. Maintenant, je suis motivée pour aller courir, mes séances d'entrainement vont être beaucoup plus facile avec ce but. 3 fois par semaine au minimum ! Et il va falloir trouver le déguisement, j'ai déjà une idée mais je ne suis sure de rien.
Les semaines d'octobre passent et l'entrainement se suivent, j'augmente la durée des séances pour facilement faire 1H30 en fin de journée. Ca me défoule bien. Pas trop de séances de fractionnés, j'ai pas trop envie, tant pis, de toute manière on n'est pas la pour faire un temps mais simplement pour se faire plaisir ! Et tant pis si on marche (mais au fond de moi, je sais que je vise de ne pas m'arrêter du tout, toujours en compétition avec elle même cette Dorothée)je ne le dis à personne.
Mi-novembre : les séances longues sont la, mais pas les baskets, elles sont chez le podologues et je ne pourrai les essayer que 10 jours avant le marathon. Je cours donc avec des vieilles baskets et après 26 km 15 jours avant la course : quelle horreur, je découvre des énormes ampoules entre les orteils ! Du jamais vu pour moi, et même pour John mon médecin traitant et ami qui passe chez moi pour me soigner les pieds. Et obligations de porter mes baskets avec semelles sur-mesure pour m'y habituer. Je vais donc au collège donner mes cours en baskets, la honte !! moi qui suis toujours bien habillée au boulot !et presque plus de séances avant le marathon. Au moins, je serai reposée !
36 heures avant le marathon, je fête mon départ de la xaviere avec mes collègues du college. Rachel et nora m'offre un coupe vent et hamid (le directeur adjoint) des gels pour courir. Ils savent que je vis à fond ce marathon. Ca me fait super plaisir. La soirée se deroule bien mais pas de diner pâtes et coucher super tard, c'est pas sérieux.
Vendredi soir, je vais chercher les dossards à Villefranche sur saone. J'ai la tête pleine à craquer, la fin d'un super boulot avec une super ambiance, mes eleves qui me fetent mon depart, le marathon, Guillaume qui arrive ! Bref, j'ai une belle migraine. Pasta party vendredi soir ! Pates au filet de truite, on n'en peut plus de manger des pates et on reve d'un autre menu : demain soir, tout sera permis !
Samedi matin : 6H30, je n'arrive pas à dormir et la nuit a été très courte : 4h de sommeil à peine ! Ca c'est tout à fait moi, quand il faut dormir pour être au mieux physiquement, je n'y parviens pas ! Donc je me lève crevée mais sur-excitée ! Les nerfs vont prendre le dessus ! Mais j'ai les jambes déjà coupées ! Petit dèj, depart pour villefranche sur saone ! De là, nous prenons un car qui nous emmène sur le départ, à Fleury, un peu plus au Nord ! Ca semble bien loin ! Et dire qu'il va falloir tout refaire en courant ! En plus dans le car, ca parle , et autour de nous, il ne doit y avoir que des bons : on entend des temps de moins de 3H30, alors meme si on a prevu de le faire cool/cool, ca met la pression quand même. En plus pour le moment, personne n'est deguisé alors on a peur d'avoir l'air con ! Temps pis, on assumera !

En arrivant à Fleury, super ambiance : reveil musculaire dans la salle des fêtes et là, on decouvre plein de personnes déguisées ! Et tout de suite, je trouve Jesus ! Donc photos ! Dorothée prend la pause en bonne soeur accompagnée de Jesus ! Enorme !! on est super content ! Effectivement le marathon du Beaujolais est un marathon particulier : au depart, ravito et vin à deguster ! Et ca marche, les gens boivent ! Et mangent avant la course !
Guillaume se deguise aussi. Pour lui ce sera perruque jaune fluo et gilet jaune du boulot ! Impossible de le rater.
Nous nous rendons sur le lieu du départ ! Super ambiance : musique techno à fond ! Pom pom girl ! Animateur qui met l'ambiance ! Et la , je me dis : « tout le monde me demande pourquoi je fais ces courses (pour certains stupides) ? Et bien pour ca ! Pour cette ambiance ! Ce moment hors du commun en pleine campagne avec la musique à fond ! Des moments rares ! Mais où on se sent terriblement vivant ! Je filme le depart. Minute de silence avant le silence pour les disparus de l'année. Je pense à Bernard, le cousin de maman décédé il y a peu. C'est à cause de lui que je suis là, en réaction avec sa mort stupide ! Une petite prière pour tous les être que j'aime ! Moment d'émotion pour moi qui suis beaucoup trop sensible !
TOP DEPART ! On court, ca y est on est dedans ! Guillaume veut partir plus vite, mais je le calme ! 42 bornes dans la campagne ! Avec toutes ces collines, il ne faut surtout pas partir trop vite ! 1,2, 3, 4 km, ca passe vite, premier ravito officiel dans le jardin d'un château, orchestre, fromage et vin (je n'en touche pas une goutte), juste un grand verre d'eau, et je filme, (pour me faire plein de souvenirs ! ). puis 10, 11,12 km.. on discute tranquillement ! Et on est entouré de plusieurs groupes dont un groupe de moines , un groupe de bebes et un groupe de jeunes qui boivent à tous les ravito ou pause degustation ! Y a de l'ambiance ! Guillaume quant à lui attend le 20 km. Et moi, je ne sais pas . Je dois faire face à un point de cote car on s'arrete souvent au ravito pour profiter du cadre exceptionnel de ce marathon : château, jardins, et cave ! Toujours en musique ! Mais moi ces pauses ca ne me convient pas du tout ! Ca coupe le rythme et les jambes ! Je m'inquiete un peu, desormais, guillaume prendra ses pauses tout seul ! Et il me rattrapera, moi je ne m'arrete plus pendant quelque temps ! Semi-marathon : 2H26 ! Pas top comme temps mais comme on est allés tranquille, ca va ! Se dire qu'il reste la meme chose à faire est un peu deprimant surtout que les cotes arrivent apres ! Surtout ne pas y penser ! Il a y moins de spectateur pour nous encourager et ca, ca compte enormement dans la motivation (à paris, ca m'avait donné des ailes !) Guillaume veut s'arreter et commencer à marche au 25e km (moi j'ai pas trop envie) et au 25e, pas d'arret, il continue donc je ne dis rien ! Mais je suis obligée de commencer à courir un peu bizarrement ! Mes pieds deviennent douloureux, les ampoules vont refaire leur apparition : mince !!!!!!!!!!!! ca me stresse mais je n'en parle pas à guillaume, ca ne sert à rien de se plaindre, j'ai pas envie de passer pour une chiante ! 30 km, guillaume se sent de mieux en mieux ! Bien ! Il continue et c'est tout ce que je souhaite (peut-être est ce les 5 verres de vin qu'il a bu en une heure ? ) En tout cas, nous commençons à croiser les coureurs du 12 km qui vont sur leur lieu de départ ! Moment super important pour la reprise de motivation : durant 2km nous sommes encouragés : « allez ma sœur, courage ! », je vais entendre ca durant plusieurs km ! Finalement j'ai bien fait de mettre ce costume, on me remarque mieux et donc on m'encourage plus ! C'est tout ce que je souhaite car je commence à subir : je suis obligée de courir les jambes arquées pour ne pas poser l'intérieur de mes pieds au sol ! Dur pour les appuis ! Je ne veux pas gêner guillaume qui lui se sent mieux et qui à un coup de pêche avec tous ces encouragements! Il part donc devant et restera toujours quelques 200 m devant moi ! Finalement il a bien fait de mettre cette perruque, je le repère de loin et ca me booste! Le voir devant courir tranquille me calme et me motive ! Qu'est ce que j'ai pu le regarder durant ces quelques km pour me forcer à avancer ! Je meurs d'envie de marcher, de m'arrêter, je commence à prendre mal aux hanches à cause de cette démarche bizarre que j'ai adoptée ! Il m'attend gentillement à chaque ravito et on repart ensemble !
Au 34 km, ma décision est prise, les impacts me font trop mal ! Je marche, et au fond de moi c'est une grande déception ! Cette petite marche (à 7km/h) durant 1,5km me fait du bien au pied ! Mais il faut repartir je suis en train de me refroidir et après ce sera trop dur de repartir ! Au moins la cote de 4 km est terminée ! Mais je sais qu'au fond de moi, je pouvais encore courir ! Mais la tète non ! Heureusement guillaume me soutient et m'attend, je suis embêtée pour lui car il se sentait bien ! Mais on avait prévu de faire la course ensemble donc on la finira ensemble ! Nous repartons donc au 35,5km, ma cuisse est douloureuse durant les quelques premiers 100 m mais après ca va mieux ! Guillaume repart tranquillement devant moi ! Ca me motive. 38Km : une superbe montée nous attend ! Mais je vais mieux et je vois que guillaume la monte en courant, donc je la ferai en courant aussi, je ne veux surtout pas qu'il m'attende trop longtemps ! Je double du monde ! Ouf !!!!!!!!!!!!
Dernier ravito dans un château ! 39Km et maintenant c'est la fin ! On est arrivé ! On reste cote à cote ! Et en plus ce n'est que de la descente ! Le mental prend le dessus, et je me sens pousser des ailes ! Genial! Guillaume me filme au 40 km en train de courir et danser en même temps ! Souvenir d’un moment super ou on court encore et on retrouve toujours des forces au 40e km. C’est toujours marrant cette sensation d’aller mieux ! l’euphorie de la fin de course !
41e km : on doit traverser une halle des fêtes, on croit que l’arrivée est juste de l’autre cote. Alors on accélère, on monte les marches de la salle on entre dans la salle, la musique techno marche à fond ! Super motivant ! Guillaume qui est à 2/3m devant moi m’attend, me tend la main pour qu’on finisse ensemble. De l’autre main, je filme tout ! et je crie tellement je suis contente ! On accélère, il faut encore ressortir de la salle et descendre les marches. Je retrousse ma robe de bonne sœur pour ne pas me casser la figure et la, grosse déception : nous ne voyons pas le panneau d’arrivée, il doit encore rester quelques centaines de mètres mais l’arrivée est cachée par un immeuble. Je ralentis un peu de nouveau pour en garder sous le pied pour les quelques mètres de la fin. Je tiens absolument à faire un super sprint à l’arrivée. Je ne travaille pas mon fractionné régulièrement pour rien quand même !!!!!
Nous arrivons, ca y est ! Et là 50 mètres avant la fin, je ne sens plus rien : ni ma cuisse droite qui me gêne, ni mes pieds rempli d’ampoules ! Moment anesthésiant et super ! Le tapis rouge n’est pas loin ! Je décide de lancer mon sprint (comme quand j’étais gymnaste et que je m’élançais en saut de cheval !). Guillaume a failli louper mon sprint sur le moment ! on accélère comme des fous ! 18.5km/h (je verrai ca sur ma montre par la suite). On veut absolument passer la ligne d’arrivée en même temps ! C’est chose faite ! et aucune fatigue, pas d’essoufflement ! Parfait ! on prend notre médaille (on a compris par la suite qu’il s’agissait d’un teste-vin mais sur le moment on a vraiment trouvé ca moche ! ) et une bouteille de Beaujolais (chouette je vais enfin pouvoir gouter ce vin ! impossible de gouter durant la course, je n’arrivais rien à avaler à part de l’eau).
Nous filons dans l’espace réservé aux coureurs où, nous en profitons pour nous étirer, boire et se restaurer un peu. On est super content et super fier de nous. On a mis 5h08 avec plus de 10 min de pause aux ravitos pour profiter de notre journée ! on a fait la course déguisés du premier au dernier km ! Défi reussi !!!
nous filons ensuite à la voiture pour se changer car nous sommes vraiment trempés ! et direction Elixia : une salle de sport mais surtout une salle de sport dotée d’une piscine avec nage à contre courant, jets d’eau pour le dos, bain bouillonnant, jacuzzi, sauna et hammam. On veut se relaxer un peu. Apres tout nous l’avons bien mérité ! Génial !!! irréel ! On courait 2 heures avant à peine et nous voila à barboter dans un jacuzzi !

je suis super contente maintenant : 28 ans, 2 marathons à mon actif, un 100km à velo à millau ! et plusieurs semi ! il y a 1 an et demi, je ne courrais meme pas ! donc pour moi, c’est vraiment super.
Je tiens à remercier Rachel pour ses nombreux sms durant la course, ca m’a fait beaucoup de bien, surtout dans les moments difficiles vers les 30 km ! ah Rachel même quand physiquement tu n’es pas présence, tu penses aux autres ! Merci beaucoup ! Merci aussi à Nora qui m’a gentiment mis un sms avant le départ et qui a pris de mes nouvelles durant un long moment au tel le lendemain. Et surtout merci Guillaume, sans toi, je n’aurais surement pas eu envie de continuer à courir vers les 30 km ! Sans le savoir, te voir toujours près de moi, silencieux, avec le sourire pendant toute la course, ca m’a vraiment aidé ! Moi qui craignait de courir avec quelqu’un, puisque je fais en général toujours mes courses en solo. Ca a été parfait pour moi ! MERCI

Maintenant prochain défi, le marathon de Paris avec un vrai défi temps cette fois : 4h15-4h20. et si je ne réussi pas cette fois je serai mécontente ! donc des que mes pieds sont totalement retabli , je reprends l’entrainement intensive !

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum