Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

SAINTELYON

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 SAINTELYON le Lun 13 Déc - 1:13

Un petit mot sur la Saintélyon,
La semaine précédente la course, je commence à réaliser que le gd jour approche, ce challenge de 68KM, serais-je capable d'y arriver, ma plus gde peur la chute, chute qui m'obligerait à interrompre ce but que je couve depuis des mois.
Jour J, soirée inoubliable, avec Corbasrunning, notre Véro et notre Chantal allant venant, servant, desservant avec le sourire, j'avoue m'être laissée choyée.
Arrivée à Ste Etienne, dur dur, pas de place dans le parking, Richard cherche désespéremment une place, l'angoisse, aurais-je le temps de me changer.
Enfin nous voilà au parc d'exposition, le dossard? j'ai oublié le dossard dans la voiture, Gé2 vient à mon secours et récupère le dossard, ouf, enfin, nous retrouvons tous nos amis, les solos et les relayeurs, beaucoup de mots d'encouragements, ma tension descend je suis heureuse et impatiente de partir, Jérome me donne 3 patchs pour mes douleurs à la cuisse, allez hop 3 patchs et ça repatch, des petits bisous à mon Richard.
Stéph, Marie, Chanchan, Véro et d'autres viennent m'encourager, je les sens inquiets, tout comme moi d'ailleurs. Cette fois nous voilà sur la ligne de départ, beaucoup d'émotions, la tension monte, quelques "vive CORBAS RUNNING" fusent dans la nuit, que du bonheur, cette fois c'est pour de bon...
Nous prenons toutes et tous un petit rythme de croisière, suivons avec plaisir les instructions de Jérome, surtout lors des montées, "allez maintenant on marche", j'avoue, j'ai fini par apprécier les montées.
C'était fabuleux, cette montée qui nous menait à St Christo, alignés les uns derrière les autres, coureurs et marcheurs, avec nos lampes sur nos têtes, un vrai 8 décembre, vivant, magique et grandiose.
Nous avons la chance de rencontrer notre Lolo, qui nous soutient et nous encourage.
1er relais notre groupe était uni, joyeux, un petit verre de thé "dixit Marie" et le gateau de Stéph ou d'Alain pour me redonner des forces , nos supporteurs étaient là, nous encourageant bravant le froid et le sommeil, que c'était bon de les entendre nous dire, "BRAVO, vous êtes formidables".
Nous revoilà repartis vers Ste Catherine, encore des montées, de la neige et du verglas, làs, Jérôme vient à mon secours, et me précise que nous devrions avoir moins de neige après Ste Catherine, mon genoux commence à me faire mal et pourtant je garde le moral, même pas froid et même pas sommeil.
Nous poursuivons notre route, le groupe commence à se disperser, jérôme ne me quitte plus, je culpabilise et n'arrête pas de lui dire, "rejoins le groupe, ne t'inquiète pas" et pourtant au fond de moi, je souhaite qu'il reste. Trop gentil ce Jérôme, ce n'était pas moi qui le ralentissait selon ses termes, il fatiguait lui aussi bla, bla, bla à d'autres.
2ème relais Ste Catherine, le groupe se réunit à nouveau, échangeant nos émotions, mon Richard n'est pas là, c'est dommage, mais il m'avait prévenu.
En route pour le 3ème relais, impressionnante cette descente verglacée dans le Bois d'Arfeuille, impossible de rester debout, je suis épatée, voir les coureurs sans crainte affronter la descente, tombant, se relevant, tombant à nouveau des cris de douleurs s'échappant parfois, extraordinaire cette hargne cette volonté et aussi cette solidarité entre nous, un gentil coureur me voyant peiner, me tend son bâton, j'apprécie mais lui signale que je risque de le ralentir, "ce n'est pas grave me dit-il, il faut s'entraider".
J'arrive péniblement à St Genoux, notre groupe était là, je me réconforte à nouveau avec du thé et un gâteau, et reprend la route avant les autres, je maudissais ma lenteur, Marc me rejoint et me dit, "c'est fou toutes ces montées" même Marc!!!!
La neige et le verglas toujours au rendez-vous, des glissades sur les fesses même pas peur, le jour arrive et le moral revient,course et marche, Jérôme reste près de moi, fidèle, je culpabilise toujours, mais tant pis, impossible de faire marche arrière, maintenant allez de l'avant,nous avons parcouru plus de la moitié, allez un gd semi encore et c'est fini.
Arrivée à Soucieu en Jarrest, nos supporteurs toujours là, nous encourageant, nos petits rayons de soleil de relayeurs sont là aussi, Marie, Stéph, Alain et Jean Yves, que du bonheur.
Mon genoux me fait de plus en plus mal.Nous reprenons la route, j'aperçois mon Richard, il me fait un petit signe de la main, je lui explique que tout va bien, je suis fière d'être là.
Nous passons le Garon non sans mal, mais notre moral reste imperturbable, finir, finir, finir.....
Alain égal à lui même tente de me faire reprendre la course, j'obtempère mais malheureusement, mon genoux se fige,et malgré toute ma volonté, je ne peux plus courir, Marie, gentille marie reste près de moi avec Jean Yves, nous proposons à Jérôme de poursuivre sa route avec Stéph et Alain, mais il décide de rester avec nous dans la joie et la bonne humeur surtout avec notre Jean Yves, un vrai gamin, glissant à toute vitesse, effectuant des petits pas de danse sur la glace, je le voyais tourbillonner avec agilité, alors que moi, je ne faisais pas un pas sans douleur, les rires et les pleurs s'entremêlaient.
Dernier relais Beaunant, nous avons festoyé, en ce qui me concerne la faim n'était pas au rendez-vous, mais Marie m'oblige à manger un sandwich au fromage, Jean Yves s'en donne à coeur joie, le moral était bon.
La montée de Ste Foy, dur dur, je traîne la jambe, Jean yves et Marie me prennent par le bras, et nous voilà repartis, Jérôme ne bronche pas et pourtant je suis sur qu'il souffre lui aussi, je m'en veux terriblement de les avoir embarqués dans cette galère, je me demande si je dois poursuivre ou appeler Richard, Marie me dit " je te comprends, tu voulais tellement faire cette course" Jean Yves renchérit toujours dans la bonne humeur, "moi cette allure me convient", puis Jérôme anéanti définitivement mes doutes, "tu ne vas pas abandonner maintenant"
Et quelle joie en haut de Ste FOY, nous retrouvons Chadia, Nora et Louis, Chadia égale à elle même, me prend mon sac, m'encourage et me propose de rentrer avec elle, la réponse bien entendu fut négative,et avec son sourire me rétorque " Quelle question? j'étais sur que tu allais me répondre non", j'ai adoré sa franchise, Nora et Louis nous ont aussi encouragé, franchement cela nous a fait du bien....
Nous arrivons enfin à Lyon, le vent nous oblige à nous couvrir de nos coupes vents, et le verglas toujours au rendez-vous, la fatigue est bien là, nous passons le pont,
on m'indique que le palais des sports est proche, pourtant, je n'en vois plus la fin.
Encore environ 3KM, j'aperçois au loin des coupes vents rouges et des bras qui s'agitent, telles des petites fées toutes sourires, que du bonheur, voici ma Rachel et ma Nadine, Rachel petite mère m'entoure de ses bras, me couvre de la capuche de mon coupe vent tout en me rassurant avec sa gentillesse, beaucoup d'encouragements, trop trop trop bien, Rachel et Nadine me soutiennent par le bras, je me laisse faire, me laisse encore une fois choyée, leurs petits mots d'encouragement résonnent dans ma tête, me permettent de finir.
Enfin voilà Gégé, mon Gégé toujours là pour me dire" bravo ma Chris, encore quelques mètres et c'est fini"
Jérôme me prend la main et nous finissons ensemble cette magnifique aventure, joie et pleurs sont au rendez-vous,
Mon Richard est là, figeant par une photo toute cette émotion sur nos visages, que c'est bon de finir..............
cheers cheers cheers cheers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum